La crise financière ne sera pas sans conséquence sur le porte-monnaie des Français, la problématique du pouvoir d’achat va s’intensifier au cours de l’année 2008 et les ménages épargneront moins pour lisser leur consommation et faire face à la hausse de l’inflation. Le taux d'épargne devrait légèrement baisser à 15,8% pour 2008 alors qu’il était de 16,2% du revenu disponible en 2007.

On devrait aussi assister au ralentissement brutal de la croissance du patrimoine des ménages (+0,1%) avec la baisse programmée des actifs immobiliers et des marché boursiers. L’année 2008 sera une bonne année pour les liquidités « Malgré la légère contraction du crédit habitat et la confirmation du ralentissement du crédit à la consommation, les placements des particuliers se situeraient à un bon niveau (133,5 milliards d’euros) »selon le BIPE en revanche le contexte devrait être plutôt défavorable à l’investissement en titres. On assiste à une évolution plus rapide des revenus que des patrimoines, un phénomène assez rare qui n’avait pas été vu depuis plus de 15 ans.