En matière de shopping, il y a ceux qui préfèrent faire du lèche-vitrine plutôt que de comparer tranquillement les prix sur Internet et les autres dont la stratégie d’achat consiste à allumer leur écran pour s’en aller faire un petit tour sur les comparateurs de prix. En matière d’assurance, rares sont ceux qui vont choisir de visiter toutes les compagnies afin de trouver le meilleur tarif assurance de leur département. Autant on peut comprendre le plaisir de se promener dans un centre commercial, autant il n’y a rien à voir chez les assureurs.

Pas assez d’une semaine

En matière d’assurance auto, on se rend vite compte qu’il faudra aligner demi-journées de congé et kilomètres avant de pouvoir visiter toutes les offres du marché, ce qui met d’accord les adeptes du shopping comme les partisans du moindre effort. Il faut dire que lorsqu’il s’agit d’assurer une voiture, on recherche avant tout le meilleur tarif d’assurance, et ensuite on regarde s’il en reste un peu pour les options. Ce n’est d’ailleurs pas forcement la meilleure tactique, car l’assurance auto à bas prix cache souvent une faible couverture, une franchise élevée, ou une absence de garantie utiles.

Le consommateur malin

Il cherche une assurance auto avec le même sérieux et la même patience que lorsqu’il se prépare à effectuer une réservation pour ses vacances. Il ne regarde pas que le tarif assurance, mais également le nombre d’option qu’il peut avoir au même prix, l’étendue des garantie, la hauteur des franchises, et il compare, il compare. Si l’être humain continue d’évoluer dans ce sens, le consommateur de l’an 3000 n’aura plus de petit doigt, aura un large front, des grands yeux, et une assurance auto sur-performante.