C’est la question que se pose la plupart des emprunteurs lorsque, sur leur offre de prêt, ils constatent que le prêteur leur demande de souscrire une assurance credit.

La réponse est oui, elle peut être obligatoire, mais on n’a pas le droit de vous en imposer une en particulier, et l’on est tenu de vous informer du fait que vous êtes libre de choisir votre assureur, à partir du moment où les garanties exigées par le prêteur sont fournies.

Mention sur l’offre préalable de crédit

Un prêteur a l’obligation de vous remettre une « offre préalable de crédit », valable 15 jours, sur laquelle il est précisé que la souscription d’une assurance crédit est une condition sine qua none à l’accès au financement.

Si cette mention ne figure pas, le prêteur n’a pas le droit de vous refuser un prêt, sous prétexte que vous n’êtes pas assuré. L’offre préalable doit également afficher le fait que vous avez le droit de choisir une assurance crédit auprès de l’assureur de votre choix.

Respect des obligations

De votre côté, vous devez opter pour une formule regroupant les mêmes garanties que celles imposées par le prêteur, qui sont en général:

  • Assurance décès et invalidité temporaire et/ou permanente.
  • Assurance incapacité à traviller et/ou permanente.

Selon votre situation professionnelle, certains prêteurs vous demanderont de souscrire une assurance perte d’emploi.

Pour quels prêts demande-ton une assurance crédit ?

En général pour des prêts dont le montant est élevé ou dont le remboursement s’étale sur le long terme, ce qui est souvent le cas pour un simple regroupement crédit.

Quelques conseils pour trouver une bonne assurance crédit ?

Un seul : méfiez-vous des franchises et délais de carence, car si votre prêteur vous impose des garanties, il ne va pas chercher à savoir si le contrat que vous avez trouvé en vaut la peine ou non.

Une formule pas chère peut fort bien inclure une franchise élevée, à votre désavantage.