C’est vrai, les titres des articles de blogs sont faits pour attirer le visiteur, quitte à dépasser le domaine de la réalité pour entrer dans celui du dramatique.

Et bien les internautes arrivant jusqu’ici risquent d’être d’écu par le contenu de ce conseil quotidien, tant il ne représente pas de découverte fondamentale.

Soyons clairs : s’il y a bien une retraite complémentaire que l’on peut transmettre à ses héritiers, c’est l’investissement immobiliers locatif, et voici les arguments pour.

Plus rapide à percevoir

Une épargne en loi Madelin donne droit à une pension ou un capital une fois arrivé l’âge de la retraite, tandis qu’un appartement permet de percevoir une rente une fois que le credit immobilier est terminé, ce qui prend entre 10 et 20 ans, selon les cas.

Il se multiplie dans le temps

Admettons que vous choisissiez d’acheter un petit studio que vous payez sur 10 ans.

Au bout de 10 ans, avec le loyer perçu plus le capital-confiance gagné auprès de votre banque parce que vous venez de prouver que vous êtes capable de rembourser un crédit immobilier, vous pouvez aisément souscrire un autre financement pour acheter un autre logement, et vous retrouver dans 10 ans avec non plus une retraite complémentaire, mais deux.

Pleine rente en cas de décès

Dans un couple, au cas où l’un des co-emprunteurs décède avant que le crédit immobilier ne soit remboursé, l’assurance emprunteur prend le relais.

De plus, lorsque l’un des deux disparait, le loyer continue d’être versé au conjoint survivant, ce qui ne serait pas le cas dans le cadre d’une retraite complémentaire, ou alors en réversion partielle.

Puis, lorsque le deuxième conjoint survivant décède à son tour, le bien est alors transmis aux héritiers, qui continuent d’en percevoir une rente.

L’aspect fiscal

Il est clair que la fiscalité d’une retraite complémentaire classique parait plus attrayant au premier abord, et pourtant, il existe de nombreuses solutions permettant d'abaisser sa base d’imposition fiscale, et de transmettre à ses héritiers tout en évitant les impôts.