L'épargne salariale à pour but de redistribuer une partie des bénéfices réalisés par une entreprise à ses salariés. La participation aux résultats est obligatoire pour toutes les entreprise qui comptent plus de 50 employés.

Afin de respecter ces conditions, les salariés reçoivent un livret d'épargne salariale en même temps que leur contrat de travail.

Il existe deux formules qui sont entièrement à la charge de l'entreprise

1- L’intéressement : L'entreprise peut à son bon vouloir et après avoir établis un accord, verser à ses salariés une prime en fonction de ses résultats ou en fonction de buts à atteindre. Cette prime peut être calculée et distribuée en fonction de l'ancienneté, du salaire ou être la même pour tous.

2-La participation Celle-ci est obligatoire dans les entreprises qui ont plus de 50 salariés et son calcul est défini légalement en fonction de bénéfices réalisés par l'entreprise. Le mode de distribution fait l'objet d'un accord entre le patron et ses salariés et varie de la même façon que l’intéressement. La participation est normalement bloquée pour une durée de 5 ans.

Parallèlement à ces formules, il existe des plans d’épargnes pour les salariés qui le désirent et où l'entreprise participe au travers d'un abondement. C'est à dire que pour chaque montant épargné par le salarié, l'entreprise peut rajouter un montant complémentaire.

Le Plan d’Épargne Entreprise (PEE)

Établit en 1967 le PEE permet au salarié de se constituer une épargne en valeurs mobilières telles que des SICAV, des FCPE, ou même des comptes titres de l'entreprise. Le salarié peut choisir la composition de son portefeuille et gérer ses dépôts à son gré. Le plan doit avoir une durée de 5 ans, mais il existe un grand nombre de justifications à un retrait anticipé.

L’intérêt principal du PEE est l'abondement rajouté par l'entreprise, car il s'agit d'un gain immédiat qui vient s'ajouter à l’épargne réalisée. Cet abondement est au maximum de 300 % de l'épargne du salarié ou 8% du plafond de la sécurité sociale, mais dans la réalité il se situe en moyenne aux alentours de 50 % ou moins.

Le Plan d'épargne inter-entreprises (PEI)

Basé sur le même principe que le PEE, le PEI est accessible aux salariés de plusieurs entreprises. Cette formule est employée par des entreprises d’une même région ou d'une même branche d'activité qui s'unissent pour obtenir de meilleures conditions pour leurs employés grâce à un volume d'affaire plus important. Les caractéristiques du PEI sont similaires à celles du PEE, mais il ne peut contenir que des fonds diversifiés tels que des SICAV ou des FCP.

Le Plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO)

Le PERCO est semblable au PEE sauf en ce qui concerne sa durée qui est fixée au départ à la retraite du salarié. Il existe aussi des justifications pour un retrait anticipé. La sortie du plan est contractuellement établie pour être une rente viagère mais des conditions peuvent être précisées pour en sortir en capital ou en annuités.

Tous ces placements sont très favorables aux salariés, qui peuvent y placer jusqu’à 25 % de leurs salaires, car ils sont exonérés d'impôts sur les plus-values ce qui en fait une defiscalisation intéressante, et ne font l'objet que des prélèvements sociaux. Les plans sont des formules d'investissement modulables qui peuvent se gérer de façon sécuritaire, équilibrée ou dynamique.

L’intérêt principal étant l'abondement, lorsqu'il existe, qui permet une rentabilité décente même durant des situations d'instabilité des marchés financiers.